Le come-back du suivi de formation

La formation bénéficie parfois d’un apriori négatif : « ça ne servira pas », « de toute façon quelques semaines après tout sera oublié », « ça coûte cher pour pas grand-chose ».

Alors pourquoi continuer à former les gens ?

Tout simplement parce qu'ils en ont besoin! La formation continue est primordiale pour permettre d’avancer avec son temps, de se perfectionner ou d’élargir ses compétences. Dans un environnement qui évolue constamment, c’est le seul moyen de développer de nouvelles compétences. Qu’elle soit individuelle ou collective, issue d’une démarche personnelle ou d’une recommandation interne, elle est là pour accompagner les collaborateurs tout au long de leur parcours professionnel.  

Le suivi de formation : mythe ou réalité ?

Pendant de nombreuses années, la formation se cantonnait à une date dans un agenda, un événement ou l’on rassemble les participants dans une salle, ou on les bombarde de contenu et puis plus rien. Rien avant mais aussi et surtout rien après.

Aujourd’hui, c’est l’une des premières préoccupations des ressources humaines qui nous demandent inlassablement comment nous effectuons le suivi de formation auprès des participants.

Pour répondre à cette question, il nous faut remonter dans le temps… 

Chez Axel Performance, nous nous sommes rapidement rendu compte (il y a plus de 10 ans !) qu’il est nécessaire d’aller au-delà de l’accompagnement qu’il soit présentiel ou distanciel pour permettre d’ancrer durablement de nouvelles compétences. Nous nous sommes battus pour proposer tout un suivi de formation qui ne dure pas moins de 10 mois après celle-ci. 

Est-ce que cela est utile ? Absolument.

Est-ce que tous les participants vont pour autant l’utiliser ? Certes non. Pas de baguette magique mais tout un tas de ressources et d’invitations à se replonger dans le contenu vu lors de la session. Un suivi de formation c’est aussi un simple rappel que tel ou tel outil pourrait être utile à un moment précis et vous optimisez vos chances pour que votre apprenant revienne au contenu vu en session. On se rappelle à son bon souvenir, on stimule l’association d’idée entre un besoin et une solution. On contre la courbe de l’oubli (théorisée par Ernest Ebingghaus) et on augmente considérablement les chances de rétention du contenu. 

Notre pédagogie allie théorie, cas concrets, exemples, mises en pratique en binôme, en groupe etc. Notre matériel pédagogique a d’ailleurs précisément pour but de permettre à l’apprenant de se replonger dans l’ensemble des concepts une fois la formation terminée. Des templates envoyés à l’issue de la session, des cartes-mémo, un livre complet pour se replonger dans les outils chapitre après chapitre, un guide pour exploiter son manuel participant, des fiches de synthèses envoyées tous les mois avec un point de focus sur un des outils de la formation. Le suivi de formation est synthétisé dans un document qui permet à l’apprenant de ne pas s’arrêter une fois les pieds en dehors de la salle (présentielle ou virtuelle !).

Mais c’est l’arrivée fracassante de nouvelles technologies couplée à un intérêt pédagogique indéniable qui nous ont poussé dès 2017 à digitaliser une partie de l’expérience d’apprentissage. Nous proposons depuis pas moins d’une heure et demie de mise en pratique via un serious game créé par nos soins. 

Pourquoi un serious game ?

C’est un moyen simple et surtout ludique et engageant qui permet aux participants d’apprendre en jouant! Disponible sur tous supports, il peut être utilisé à tout moment et s’adapte au rythme de chacun des apprenants. Entre midi et deux, pour se changer les idées à la pause, dans le train, ou encore le soir, tranquillement installé dans son canapé, c’est l’apprenant qui fixe les règles du jeu. Cependant, si nous mettons tout en œuvre pour garantir une expérience d’apprentissage unique en plus de méthodes efficaces et éprouvées, reste encore au participant de se lancer !